L'huile du timono

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'huile du timono

Message  Chmood le Sam 5 Mai - 5:02

L'HUILE MOTEUR DES 125 HONDA MONOCYLINDRE


Quoi acheter ?

5 litres de 15W40 semi-synthétique de qualité.
Marques : Shell / Castrol / Leclerc
(Top polémique inside)

Huile moteur

L’huile moteur est une huile minérale, semi-synthétique ou synthétique, dérivée du pétrole et enrichie en additifs techniques, généralement utilisée pour la lubrification des moteurs à explosion.

Elle lubrifie, nettoie, inhibe la corrosion, améliore l'étanchéité et contribue à évacuer la chaleur de friction et de combustion (circulation dans les calottes de pistons) de façon à ce que les pièces du moteur restent dans les tolérances de fonctionnement (dimensionnelles et de résistance mécanique).

Les frottements produisent inévitablement des particules de métal. Ces particules agissent comme un abrasif. Les plus grossières sont arrêtées par le filtre à huile, les autres se déposent dans le carter à huile sous forme de boues. L'huile crée un film lubrifiant entre les surfaces en mouvement, minimisant le contact et donc l'abrasion qui est le principal facteur d'usure. Elle limite aussi la chauffe et évite au dioxygène encore présent dans le mélange gazeux d'oxyder et corroder le métal (les métaux sont plus malléables et moins résistants à l'abrasion à haute température).

(Source : wikipedia - mais je vais trouver mieux haha !)


Principe

"L'huile doit rester assez visqueuse pour maintenir son rôle de film protecteur, tout en restant assez fluide pour circuler librement dans le moteur."


(Au sujet des différents régimes de lubrification, voir le chapitre 2 de http://www.motos-anglaises.com/technique/moteur/huile/lubrification.html)

Températures

- L'huile moteur "froide" est à : de -30ºC à 50ºC (température ambiante)
- L'huile moteur "chaude" est à : de 80ºC à 150ºC


Fluide ou visqueux ?

- Viscosité = le contraire de la fluidité
- La fluidité augmente avec la température (et la viscosité diminue)

Autres propriétés :

- Onctuosité : L'onctuosité est la facilité pour un lubrifiant de bien adhérer aux surfaces métalliques.
- Point d'inflammation : Température à laquelle l'huile émet des vapeurs. Ces vapeurs risquent de s'enflammer. La température d'inflammation est environ : 200ºC à 250ºC.
- Le point de congélation :Température où l'huile ne s'écoule plus. Elle doit être la plus basse possible. Pour les régions tempérées, cette température est de l'ordre de –25ºC à –20ºC.

Minéral ou synthétique ?

Les lubrifiants mécaniques sont d'origines diverses : animale, végétale, minérale ou synthétique. Voir à ce sujet le site motos-anglaises.com : Origine des lubrifiants (section "Les huiles").

- Minéral = pétrole = ancien = vielles motos

"L'huile minérale est en bas de l'échelle de valeur. Elle est directement issue du pétrole brut raffiné. Techniquement dépassée et
théoriquement non miscible avec les autres sortes d'huiles .
A exclure pour les petits moteurs modernes."


"Particularité des huiles hydro-craquées ou huiles à molécules converties : elles subissent plusieurs raffinages et ont des propriétés voisines des huiles de synthèses"

- Synthèse = chimie = nouveau = hautes perforances / compétition

"L' huile de synthèse est le haut de gamme, et la plus performante. Constituée d'un support (base) et d'additifs, elle est
destinée aux moteurs dont la vitesse de rotation se situe au-delà de 9 à 10000 t/mn, en effet, à ce régime
l'huile minérale est centrifugée, éjectée des parois du moteur et le film d'huile ne peut résister aux pressions et à la charge.
On utilise donc dans les huiles de synthèse des bases DISPERSANTES qui possèdent un pouvoir fixant très élevé et qui est isothermique :
les molécules d'huile adhèrent fortement au piston et constituent une couche adhérante et lubrifiante.
Les huiles de synthèses résistent mieux au vieillissement. L'utilisation d'huile de synthèse permet d'espacer les vidanges.
Utilisée dans les moteurs lents, l'huile de synthèse forme une pellicule entre le piston et le cylindre qui empêche le refroidissement.
Jusqu'à 6000 t/mn, l'échange thermique piston-cylindre est gêné et la chaleur ne peut plus être évacuée."


"Elles sont obtenues par polymérisation (union de plusieurs petites molécules en une seule grosse molécule). En clair, on prend des huiles minérales (dites "conventionnelles") et on les retravaille en laboratoire. Dans les huiles de synthèse, il existe deux familles principales :
- Les PAO (Poly-Alpha-Oléfines) issues de la chimie de l'éthylène (carbochimie [= pétrochimie]). C'est la plus courante de cette famille car la plus fiable (la Mobil 1 est la PAO la plus célèbre). Il s'agit en l'espèce d'une polymérisation d'hydrocarbures (les oléfines).
- Les ESTERS obtenus par réaction d'alcool et d'acides organiques. C'est le summum en matière de lubrification. Fonction de ses esters , cette huile de base possède des propriétés naturelles d'adhérence au métal (polarité magnétique), résiste au cisaillement mécanique, et son endurance aux très hautes températures est exceptionnelle. Toutes ces vertus et son coût la réservent le plus souvent à la lubrification des motos... et des avions !"


- Semi-synthèse = un peu des deux (de 5% à 60% de synthèse) = compromis / 80% du marché

"L' huile de semi-synthèse (Synthésis, semi-synthetic, technosynthèse...) le milieu de gamme. Elle est composée de 35% d'huile de synthèse et de 65% d'huile minérale, mais la base de cette huile est différente : c'est une base SOLVANTE. La plupart des motos s'en contentent sans aucun problème. Elle donne de meilleurs résultats avec les moteurs qui tournent à moins de 8 - 9000 t/mn"

"Comme leur nom l'indique, elles sont composées pour partie des distillats du pétrole et de l'industrie de la pétrochimie . Comme elles ne sont strictement soumises à aucune réglementation, les composants de synthèse peuvent atteindre de 1 à 60 % environ des parts de fabrication. C'est pourquoi l'on trouve au sein de cette vaste famille le meilleur comme le très moyen.
Les technosynthèses (autre appellation plus commerciale des semi-synthé ou des huiliers souhaitant se démarquer des demi synthé tout-venant) peuvent indistinctement s'élaborer à partir de n'importe quelle base dite synthétique."

Additifs

Ces additifs améliorent le fonctionnement et les performances du moteur, dont sa durée de vie, mais ils peuvent être toxiques, non dégradables (ni biodégradables) et contribuer au caractère polluant des gaz d'échappement. Certains d'entre eux peuvent interagir avec les catalyseurs des pots catalytiques.

Rôle des additifs

- Abaisseur du point d'écoulement : augmente la fluidité à froid.
- Additif antistatique : augmente la conductivité électrique de l'huile pour décharger l'électricité statique. Ainsi, les étincelles ne se forment plus et il y a moins de risques d'explosion (exemple : graphite).
- Additif EP (extrême-pression) : empêche le grippage à pression élevée.
- Agent anti-usure : forme une pellicule sur les métaux.
- Antimousse : huile de silicone pour casser les bulles en surface, ou polymère pour diminuer la quantité de petites bulles entraînées.
- Inhibiteur de corrosion : inhibe les réactions chimiques comme l'oxydation.
- Dispersant : maintient les particules en suspension colloïdale. Évite les dépôts de vernis sur les pièces du moteur et de boues dans le carter.
- Détergent : savon métallique alcalin (exemple : lithium).
- Émulsifiant : facilite le mélange huile-eau.
- Modificateur de viscosité : polymère à masse molaire élevée. Il diminue la différence de viscosité entre l'huile froide et l'huile chaude.

Molécules

- Dialkyldithiophosphate de zinc (ZDDP) : antioxydant, anti-usure, anticorrosif et légèrement dispersant.
- Alkylphénate sulfure de calcium ou de magnésium : détergent, antioxydant, anti-usure, antiacide.
- Polytétrafluoroéthylène (PTFE) : améliore l'adhérence de l'huile sur les surfaces, mais il peut se solidifier et boucher le filtre à huile.
- Disulfure de molybdène : réduit la friction.

Dénomination

- SAE (Society of Automotive Engineering) : l'organisation qui a crée la norme (voir page Wiki)
- Grade SAE : 0, 5, 10, 15, 20, 25, 30, 40, 50 ou 60
- Monograde = température et viscosité stables (moteurs industriels, nautisme...)
- Mutligrade = la viscosité varie avec la température (autos, motos...)

"Une multigrade est préférable car c'est au démarrage qu'un moteur s'use le plus, une huile fluide à froid circule mieux"

- xxWyy (comme 10W40) signifie :
- xx de viscosité à -18°C / 0°F (à froid)
- yy de viscosité à 100°C / 210°F (à chaud)
- "W" signifie "Winter" ("hiver" en anglais)

- "Les notations ne sont pas les mêmes pour les huiles de boîtes de vitesses" { ah oui ??? et les fourches ??? }
- Grades hiver : la viscosité d'une huile 0W est mesurée à -30 °C, pour une 5W à -25 °C, 10W à -20 °C, 15W à -15 °C, 20W à -10 °C et 25W à -5 °C. { contradictoire ??? }

- En théorie, plus le premier chiffre est bas (jusqu'à 0) et plus le second chiffre est haut (jusqu'à 60), meilleures sont les performances. Dans la réalité, une huile qui serait notée 0W60 serait trop fluide et entraînerait une consommation excessive, surtout pour un moteur vieillissant.

Résumé du sujet du forum

Rappels sur nos timonos

- Un litre d'huile pour lubrifier tout le moteur (culasse + cylindre-piston + embiellage) ainsi que la transmission (boite de vitesse + embrayage multi-disque).
- Moteur refroidi par air { rôle de l'huile ??? }
- Pas de filtre à huile (crépine d'épuration).

Données Honda (Revue Technique)

=> Avis aux membres : { appel à témoignages / consultation RTM ??? }

- CBS3 : 10W30 (minérale)
- CG 1976-1985 : tous les 2.500km : vidange 1litre SAE 20W40 ou 20W50 ("Préconisation TOTAL Bol d'or 4T")

Les huiles recommandées par d'anciens manuels d'ateliers -semblent- introuvables en minéral. { que faire, et comment convertir ??? }

- À la place : 15w40 minérale spéciale moto (avec les additifs adaptés pour la boite)
- Ou 10W40 minérale / semi-synthèse

Marché

- Les huiles semi-synthèse sont de prix et de qualité fort variables { plus gros segment du marché ??? }
- Il existe des huiles "spécial moto", contenant des additifs "spécial moto" { qui font quoi ??? }

Conseils et rumeurs (non infondés)

- L'huile de synthèse "bouffe" les ancien joints (joints de soupapes...)

- "l'huile de synthèse existe depuis belle lurette" (années 80')

- Les vieux moteurs, et leurs tolérances plus larges, utilisent des huiles PLUS VISQUEUSES (moins fluides) que les modèles récents. ("Ne pas employer d'huile trop fluide sur les moteurs anciens, les jeux d'usinage sont plus importants que sur les moteurs modernes, il faut plus de pression (...). D'où ne pas utiliser d'huile en dessous du grade 15W50")

- Méfiance lors de la remise en route : "Ne jamais employer une huile détergente dans un ancien moteur au passé inconnu sans une révision . En effet, les boues et vernis accumulés depuis des années dans le cas de l'emploi d'huile minérale pure vont sous l'effet détergent de l'huile moderne, décoller cette "crasse" et boucher ainsi les canalisations ce qui aura pour effet de provoquer le "coulage" de bielles par manque de graissage."


Sources :
- http://fr.wikipedia.org/wiki/Huile_moteur
- http://www.motos-anglaises.com/technique/moteur/huile/lubrification.html
- http://honda-125-sl-xl-cbs.actifforum.com/t134-quelle-huile-pour-le-petit-mono-de-la-cbs?highlight=huile
- http://www.teknilub.com/normes.html



Dernière édition par Chmood le Lun 14 Mai - 22:16, édité 11 fois

Chmood

Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 08/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'huile du timono

Message  Chmood le Sam 5 Mai - 5:03


Salut les riderz, enfin le post ultime sur l'huile moteur !

Juste pour centraliser toutes les infos / spécifications / astuces concernant :

- Les vidanges
- La lubrification
- Et l'huile moteur en général !

Tout le reste (qui glisse : fourche, bras oscillant, chaîne...). Voir le chapitre "graisse moteur".

Et vous, quelle huile moteur utilisez-vous ?

albino Hasta la lubrificazion ! albino

PS : Eldo' aurais-tu un lien vers ton site anglais ?

PSS : si je fais deux messages, c'est pour façiliter le boulot des modos !
Un avec les infos / un avec le blabla Very Happy

Chmood

Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 08/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'huile du timono

Message  eldorado le Sam 5 Mai - 9:48

Salut Chmood !

Excellent boulot !

Pour le site des anglaises, voici le lien, cliquer sur "Technique" puis sur "Moteur / boîte de vitesses":

http://www.motos-anglaises.com/

A+,
Eldorado.

eldorado

Nombre de messages : 7985
Date d'inscription : 03/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'huile du timono

Message  Chmood le Lun 14 Mai - 22:51

J'ai mis à jour l'article avec les infos sur les mamies de la trop vielle angleterre.

Super site par ailleur, merci Eldo', c'est le genre de ressources peu mises en valeur par Google.
Leur page sur la sonorité de l'échappement est sympa (et j'ai de loin pas (encore) tout lu) : Échappement et musique)

Avis de maître Yonda : "Jeune padawan motocycliste, sache que de fructueuses recherches google faire tu dois. Ta culture des brontosaures à combustion en aucun cas à celle de tes mentors se comparer ne peut. La section "liens utiles" du forum ton alliée restera..."

Pour mon tuto :

- Je pense que je vais mettre les infos "pour chimistes" dans une annexe à part, c'est supposé être une page pratique sur la lubrification après tout.

- Et rajouter un shéma de principe du circuit d'huile (quand moi-même je l'aurais compris héhé)

- Et puis soyez sympa, postez içi vos retours sur l'huile "de vidange" que vous utilisez, et pourquoi, et aussi selon votre modèle (si possible) ce que dit le manuel d'atelier à ce propos (quelle huile, quelle quantité, fréquence des vidanges...).

- Si les mentors (ou des membres de la communauté kimono) ont des liens vers des pages axée "comprendre la moto" (mes sources étant un hors-série de Moto-Verte des années 80, perdu depuis), et dans le cas présent sur la lubrification moteur, n'hésitez pas à enrichir cet article...

- Ou juste les infos que vous pensez être utiles pour un guide du débutant sur la lubrification de nos biquettes !

Big up les potos, @+ albino

Chmood

Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 08/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'huile du timono

Message  carlos le Lun 9 Fév - 1:41

bonsoir alors 10w40 ou 15w50 c est peut être la saison qui vas faire que l une ou l autre

carlos

Nombre de messages : 190
Localisation : argenteuil
Date d'inscription : 22/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'huile du timono

Message  dalfetta le Lun 9 Fév - 13:45

J'ai essayé de la 20w50 minérale spécial moto...résultat, vitesse difficile, plus de point mort Rolling Eyes ; je suis revenu à de la 10w40 minérale spéciale moto et depuis, plus de soucis !

Donc pour moi, c'est ça et rien d'autre ...

dalfetta

Nombre de messages : 75
Age : 33
Localisation : gelbique
Date d'inscription : 20/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'huile du timono

Message  Invité le Mar 10 Fév - 16:34

Bonjour,
Comme je viens de l'écrire dans un autre post, pour nous et dans tous nos 4 temps, et ce de la TLS au 500 xt, c'est le la Motul minérale en 20w50. Nous sommes également , il faut le savoir, dans une région "chaude" dans le sud de la France.... donc les grades élevés sont quand même préconisés... avec vidange tus les ans suivant leur fonction. Le XT qui ne sert pas, lui, est vidangé tous les deux ans seulement, pour éviter les dépots.
A+
Pascal Wink Wink Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'huile du timono

Message  eldorado le Mar 10 Fév - 23:30

Salut Bosco, FranckG et les autres fondus !

Ahhh, le débat sur l'huile !... Il anime beaucoup de forums motos...

La 20w50 est impérative pour des moteurs de conception déjà ancienne, à refroidissement par air, c.a.d. avec des jeux de fonctionnement relativement importants, ou dont la cylindrée unitaire est importante, ou présentant déjà une certaine usure. En gros, les Guzzi, les anglaises "classiques", etc...
Sur nos brélons, les tolérances d'usinages sont déjà plus faibles et de la 10w40 convient très bien.
Ensuite, la 20w50 va bien si l'on respecte les temps de chauffe des mécaniques, c.a.d. rouler une bonne vingtaine de bornes tranquillement, le temps que le moteur vienne à température de fonctionnement.
Pour le choix de l'huile, une semi-synthétique de marque convient très bien.
Sur la SL, c'est ce que l'on met, 10w40, temps de chauffe respecté et ensuite, moteur quasi tout le temps dans la zone rouge (usage essentiellement routier), le moteur se porte bien. Bon, au niveau température, dans notre coin, elle est assez tempérée.
Sur mes autres brêles, à cylindrée unitaire importante, c'est de la 20w50 semi-synthétique.

A+,
Eldorado.

eldorado

Nombre de messages : 7985
Date d'inscription : 03/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'huile du timono

Message  zenzimen le Mer 11 Fév - 1:53

salut a tous !

ah encore ce grand débat sur l huile va t on s en sortir un jour    ??   je suis sur d autres forums auto et moto et c est toujours le même problème !!!   mon avis perso et bien sur  sur des machines des années 70..80....c est de la 10w 40 semi synthese pourquoi... car en hiver peu importe la région je pense que de la 20w 50 est trop épaisse a froid surtout si on tombe sur un accro du démarrage canon !! la 10w 40 est un bon compromis un chouia plus fluide pour les démarrages hivernaux un montée en température plus rapide d ou bien sur un meilleur gage de fiabilité  pour la mob...........je met ça depuis plus de 30 ans dans mes mob et elles apprécient très bien.....même dans mon 4 pattes et aucune ne consomme anormalement de l huile.....et pour finir c est de l huile leclerc extralub  speciale moto 4 temps  avec leurs additifs qui vont bien !!!!....je la connais bien c etais mon job a une époque !!
Wink Wink


PS....BREF si on voulais etre pointu....20w 50 en eté surtout en ville et 10w40 l hiver et printemps.........voila comme ça tout le monde sera content ! Very Happy Very Happy Very Happy

zenzimen

Nombre de messages : 1311
Age : 58
Localisation : le pays de l homme de cro
Date d'inscription : 02/02/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'huile du timono

Message  Invité le Mer 11 Fév - 11:10

Bonjour,
C'est vrai, éternel débats!! et encore, nous ne sommes pas entrés dans le pourquoi du comment, de la minérale, de la semi synthèse et synthèse!! heureusement!! Very Happy
Pour ce qui concerne la viscosité, perso, ici, pas de départ canon, temps de chauffe toujours plus que respecté, et comme nous avons majoritairement des trials qui chauffent à force de tourner autour des arbres et donc qui ne refroidissent pas, cela justifie le choix. Mais, bon, du coup, comme les monos chauffent quand même pas mal, on en mets dans toutes nos bécanes. On aurait pu y coller de la 10w40, parce que bien franchement, l'écart est quasi invisible!! ...

Pas de problème pour moi. Chacun mets ce qu'il veut, l'essentiel étant que cela le satisfasse pleinement!

on, à quand un débat sur l'essence?? Very Happy Very Happy

Bonne journée à tous,
Pascal Wink Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'huile du timono

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 15:10


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum