allumage electronique , 12 volts ?

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: allumage electronique , 12 volts ?

Message  chap 53 le Mer 4 Mai - 19:37

tu as raison Eldorado
le probleme reste de trouver une bobine HT 12 volts de 1,6 Ohms de resistance et qui s 'adapte bien sous le resrevoir de la s3
sinon pour le regulateur redresseur je sais que ca se trouve neuf pour 20euros environ

chap 53

Nombre de messages : 481
Localisation : Limoges 87
Date d'inscription : 29/11/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: allumage electronique , 12 volts ?

Message  chap 53 le Mer 4 Mai - 20:29

pour faire encore plus simple je pense avoir trouvé chez KENNEDY un kit complet d 'allumage electronique avec batterie 12 volts pour la modique somme de ... 450 euros ....( rotor, stator, bobine, regulateur, boitier d 'allumage, ....assistance au montage incluse en cas de probleme ...)
mais bon ce n 'est pas dans mes moyens pour restaurer ma brèle, dommage
mais pour ceux qui peuvent acheter ce kit, ca doit etre le must en matiere d 'allumage !
Chap 53

chap 53

Nombre de messages : 481
Localisation : Limoges 87
Date d'inscription : 29/11/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: allumage electronique , 12 volts ?

Message  trialxls le Mer 4 Mai - 21:13

... faut la thune, pour le Kennedy... pour moi, et pour ce que valent ces brêles, malgré tout l'amour que j'ai pour elles, ça me parait démesuré... les LM78XX supportent 1A, on peut les mettre en parallèle pour avoir 2 ou 3 A, après, vaut mieux passer par un transistor, mais bon, avec un régul 3A à 5 €, faut pas s'emm...plus que ça... le XX à la fin de LM78XX indique la tension de régulation, il faut donc entre XX+1 et 35v, je crois, pour sortir la bonne tension.
Pour les circuits batterie-bobine, l'allumage peut se faire avec une batterie et sans alternateur, contrairement aux XL, CG, etc qui ont besoin de synchroniser le pic de tension avec les rupteurs ( mais ça fonctionne sans batterie)... donc si ton alternateur est HS et que tu ne trouves pas de stator (CBS,S3,K5 et peut être twin ), tu peux te rabattre sur un alternateur de pit pour fournir le jus de charge de batterie et tu en auras pour beaucoup moins cher.

Je ne conseille pas forcément la bobine 12v, à moins d'en trouver une pour un mono 12v ( ou bi qui a 2 bobines), ce qui est assez rare; il faut penser à la puissance; en 6 v, 1,6 Ω , ça fait P=U²/R= 22,5W. Sous 12v, il te faudrait, en théorie, une résistance de R=U2/P= 144/22,5= 6,4Ω ... pas évident à trouver...
Autre solution, pour la bobine, c'est de faire ce que j'ai fait; une résistance de 2 Ω en série; l'intensité est la même qu'en 6v mais la puissance dissipée est plus grande, donc prévoir un refroidissement si on veut la préserver... c'est quand même le b... et si tu mets de la résistance pour arriver à 6,4 Ω , il arrivera un moment où tu ne pourras plus monter dans les tours parce que la bobine n'aura pas le temps de se charger, donc solution pas top... même quand on fait des modifs, moins on s'éloigne de l'origine, moins on a d'emmerdes... mais c'est surtout valable à l'inverse...

trialxls

Nombre de messages : 375
Localisation : Villefranche sur Saone
Date d'inscription : 02/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: allumage electronique , 12 volts ?

Message  chap 53 le Jeu 5 Mai - 10:46

bonjour a tous
il me semble que la proposition d 'Eldorado est le meilleur compromis
installer une bobineHT de 12 volts permet de resoudre le probleme d 'allumage en 12 volts sans recourrir a des solutions techniquescomplémentaires qui s 'éloigne de l origine.
par ailleurs dans ce cas un seul régulateur -redresseur suffirait pour gerer toutes l 'installation electrique de la brèle.
reste bien sur a trouver la bonne bobine HT.
j 'ai cru comprendre que plus la resistance de la bobine HT est élevée plus elle consomme de courant et qu 'elle se charge d 'autant moins vite ce qui peut limiter le nombre de tour maximal que peut atteindre le moteur.
donc trouver une bobine HT 12 volts ayant une resistance au plus égale a 2 ohms reste le challenge a réussir.
il me semble que sur le nombre de moto monocylindre 125 cm2 produits il doit bien y en avoir une voire plusieures qui possède ce genre de bobine HT. malheureusement je ne sais pas comment trouver le modèle de moto, sa marque et sa cylindrée, suceptible d 'être équipée d 'une bobine HT répondant au probleme a resoudre.
peut être avez vous une idée pour la trouver ? peut etre connaissez vous une marque et réference de moto qui répondrait a cette recherche ?
A+ et a bientot dans la recherche de cette solution
Chap 53

chap 53

Nombre de messages : 481
Localisation : Limoges 87
Date d'inscription : 29/11/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: allumage electronique , 12 volts ?

Message  chap 53 le Jeu 5 Mai - 10:52

bonjour Eldorado
quand tu dis qu 'il est possible de trouver une bobine HT 12 volts dans une casse, tu parle de casse auto ou de casse moto ?
dans mon pays de la chataigne et du clafoutis il n 'y a pas de casse moto hélas, donc je suis obligé de me restreindre aux casses auto pour tenter de trouver la bonne occas.
mais je ne sais pas si les autos ont ou ont eu des bobines HT répondant au probleme, donc si une recherche dans une casse auto est interressante et valable ou pas
ton avis a ce propos ?
A+
Chap 53

chap 53

Nombre de messages : 481
Localisation : Limoges 87
Date d'inscription : 29/11/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: allumage electronique , 12 volts ?

Message  trialxls le Jeu 5 Mai - 11:28

... pendant un temps, j'ai eu ça, comme bobine; 104 Pigeot... mais je t'expliquerai plus tard pourquoi je l'ai enlevée, même si ça allait bien...


trialxls

Nombre de messages : 375
Localisation : Villefranche sur Saone
Date d'inscription : 02/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: allumage electronique , 12 volts ?

Message  trialxls le Jeu 5 Mai - 13:50

... bon, je tente un petit topo:

La résistance: pas chiante; si on lui donne du jus, elle prend du jus... ca la fait chauffer

La bobine n'est jamais d'accord; si on lui donne du jus, elle s'y oppose, et freine l'intensité... elle met un certain temps à l'accepter, et si on lui coupe le jus, elle s'y oppose aussi et freine le jus qui veut partir... plus elle a de spires, et plus elle s'oppose... au milieu des spires se crée un champ magnétique, qu'on peut capter en mettant un fer doux qui va canaliser ce champ.

Dans la réalité, les fils de bobine ont une résistance, celle ci va aider la bobine à freiner le jus, mais elle va aussi limiter l'intensité maxi et donc le champ magnétique...



Alors une fois qu'on sait canaliser un champ magnétique, on fait bouger un aimant ( ou plusieurs) devant un fer doux pour créer un champ magnétique alternatif... et on met une bobine autour: la bobine va évidemment ( c'est sa nature...) s'opposer à ce champ, et va vouloir créer un champ magnétique d'opposition en faisant circuler de l'électricité, et donc va créer une tension aux bornes de la bobine: c'est un alternateur...



... dans le même ordre d'idée, on peut créer un champ magnétique dans un fer doux - ce qui fait un électro-aimant, comme dans les relais ou les électro-aimants des casses de bagnoles- et comme on a un champ magnétique, on lui remet une bobine: ça nous fait un transfo:



... Alors si on choisit, pour la deuxième bobine, un fil fin bien résistif, et que, comme il est fin, on peut mettre plein de spires, l'intensité va être faible, et la bobine qui veut absolument créer son champ magnétique d'opposition va augmenter la tension....

C'est ce qui se passe quand on cesse d'alimenter la bobine d'allumage ( qui est un transfo ); dans le circuit de bougie, on a une électrode de la bougie, une alim qui est le secondaire de la bobine, l'autre électrode, et, pour fermer le circuit, un peu d'air entre les deux électrodes...
ben donc le circuit est ouvert, puisque l'air est isolant ?
Oui, mais comme la tension va augmenter, ca va pêter l'isolant et faire un arc électrique... alors si dans l'air, on a aussi un peu d'essence, on va la cramer...

... on peut d'ailleurs utiliser ce principe pour tester une bobine : ici sur XLS, mais c'est pareil avec les autres...



Maintenant, par rapport à l'allumage:



Quand le rupteur est fermé, on alimente la bobine avec la tension de la batterie. Il faut un certain temps pour que la bobine se charge, et donc que le champ magnétique soit au maxi... après, ça reste chargé un certain temps; ça dépend de la vitesse de rotation du moteur...

Quand il y a rupture, les bobines primaires et secondaires vont vouloir s'opposer à la disparition du champ magnétique et vont faire monter la tension pour générer une intensité, et donc un champ d'opposition: sur le primaire, on met un petit condo pour retarder le moment où il va s'apercevoir qu'il y plus de jus... et quand il va s'en apercevoir, le rupteur sera suffisamment ouvert pour que l'étincelle puisse pas se faire... sur le secondaire, pas d'autre choix que de provoquer une étincelle à la bougie...

- pour une bobine en 6v, si on lui met du 12v, elle va se charger à peu près à la même vitesse, et une fois chargée, elle va consommer le double d'intensité, mais en 12v, ce qui fait le quadruple de sa puissance d'origine !
- si on ajoute une résistance de la valeur du primaire, on réduit l'intensité de moitié mais on conserve une puissance consommée du double de l'origine ( ce que j'ai sur ma brêle; il vaut mieux mettre un radiateur...) Mais comme on a ajouté une résistance, le temps de charge de la bobine va être plus long; il ne faudrait pas que la rupture arrive alors que la bobine n'est pas complètement chargée... celà pourrait limiter la vitesse de rotation moteur...

Sur un monocylindre, en batterie-bobine, c'est la came de rupteur qui détermine le temps de charge... on trouve, sur des bicylindres le même système, soit en ayant 2 monos ( 2 circuits d'allumage, éventuellement avec une bobine de deux primaires et un secondaire, ce qu'on appelle "à étincelle perdue", puisqu'une étincelle se produit aussi au PMH après échappement )

Pour ces systèmes, c'est la came d'allumage qui détermine le temps de charge... pour ceux qui passent en allumage électronique sans rupteurs, on peut faire la même chose avec un capteur à effet hall qui va détester la présence d'une pale d'hélice; c'est la pale d'hélice qui va donner le temps de charge, on peut également avoir un système optique, et c'est la longueur du réflecteur qui donnera le temps de charge.

Quand il y a plus de cylindres, et qu'on veut pas avoir une batterie de rupteurs à régler, on se sert d'un delco qui va dire quelle bougie allumer... mais alors on a un souci:
- on a vu que le temps de charge de la bobine est fixe
- le temps pendant lequel la bobine est chargée dépend de la vitesse de rotation du moteur
Donc en deux tours moteur, il faut avoir fait autant de cycles charge-décharge qu'il y a de cylindres à allumer...

On va donc diminuer la résistance du primaire de bobine pour accélérer le temps de charge, ce qui veut dire que sur un mono, cette bobine va rester longtemps à sa charge maxi, et donc elle va chauffer...

Quelques cas particuliers;
- allumage par volant ( honda CG, XL,TL, et la plupart des trails de l'époque) : ici, la rupture ne génère pas la rupture de l'alimentation bobine, mais au contraire sa mise sous tension, qui va générer un champ magnétique, le secondaire va donc générer un champ d'opposition, ce qui va provoquer l'étincelle: dans ce cas, comme il faut une charge rapide, le primaire a une faible résistance : c'est pourquoi, sur une XL, si on monte un Velleman, il vaut mieux mettre une bobine de S3... ( la bobine de XL a une résistance de 0,6 Ω )

- allumages CDI : là, on n'a plus de came de rupteur; on capte juste une impulsion pour dire qu'on a fait un tour: sur XLS, on a un dispositif d'avance centrifuge qui permet de déclencher l'étincelle un peu avant le point mort haut, et l'étincelle se produit d'autant plus avant que le moteur tourne vite, jusqu'à la mise en butée de l'avance centrifuge; c'est un CDI tout bête, et c'est un condensateur qui détermine le temps de charge de la bobine.
- allumages CDI récents: il y a juste un capteur de point mort haut, et il y a un petit calculateur qui décale le point d'allumage en fonction de la fréquence des impulsion. Pour les bas de gamme, il y a juste une courbe qui donne l'avance en fonction de la vitesse moteur, le modèle au dessus comporte plusieurs courbes et un bouton pour choisir sa courbe, et les modèles au top ont un interface pour programmer le courbe... on a aussi le calculateur qui peut faire la même chose au niveau de l'injection...

Plus d'infos ici: http://honda-125-sl-xl-cbs.actifforum.com/t2006-schema-allumage-xl-sl-xlstl


Dernière édition par trialxls le Jeu 5 Mai - 17:01, édité 1 fois

trialxls

Nombre de messages : 375
Localisation : Villefranche sur Saone
Date d'inscription : 02/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: allumage electronique , 12 volts ?

Message  chap 53 le Jeu 5 Mai - 16:18

merci beaucoup pour ce topo sur les bobines !
j 'apprends plein de choses fort interressantes a mon gout

j 'en reviens sur ta bobine de pigeo 104, alors pourquoi ne l 'as tu pas conservée si elle te donnait satisfaction ?
A+
Chap 53 du pays de la chataigne et du clafoutis

chap 53

Nombre de messages : 481
Localisation : Limoges 87
Date d'inscription : 29/11/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: allumage electronique , 12 volts ?

Message  trialxls le Jeu 5 Mai - 16:57

Ah ben oui, du coup, je l'ai zappée... comme derrière, à l'origine, il y a un delco, il fallait une résistance faible pour une charge rapide;

La résistance de la bobine 104 est de 1Ω donc trop de consommation électrique, risque de vider la batterie ( surtout qu'à ce moment là, j'avais un allumeur d'XLS qui me donnait les impulsions, mais pas de dwell, et le boitier MTR01 de 104; entre le velleman et le CDI, aucune idée du temps de charge de la bobine... je croyais que le MTR01 fonctionnait avec les rupteurs, et ce n'était pas le cas, j'ai fait le test juste pour voir avec le capteur XLS mais je voulais quand même garder les rupteurs et surtout le jouli carter d'allumage...)


trialxls

Nombre de messages : 375
Localisation : Villefranche sur Saone
Date d'inscription : 02/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: allumage electronique , 12 volts ?

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 14:38


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum