"C'est l'histoire d'un mec ..."

Page 3 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: "C'est l'histoire d'un mec ..."

Message  Ritonus84 le Lun 7 Déc - 10:37

Salut Marco t'es réveillé ? Le week end est passé et on attend la suite ! Twisted Evil

Ritonus84

Nombre de messages : 1354
Age : 32
Localisation : Sorgues (84)
Date d'inscription : 07/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "C'est l'histoire d'un mec ..."

Message  humaniste31 le Lun 7 Déc - 13:18

Ritonus84 a écrit:Salut Marco t'es réveillé ? Le week end est passé et on attend la suite ! Twisted Evil

YAISSE ! cheers bounce

humaniste31

Nombre de messages : 424
Age : 50
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 20/12/2008

http://www.marchemondiale.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: "C'est l'histoire d'un mec ..."

Message  Marco le Mer 9 Déc - 21:18

Laughing


Dernière édition par Marco le Mar 9 Mar - 10:34, édité 1 fois

Marco

Nombre de messages : 4254
Localisation : Gascogne
Date d'inscription : 01/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "C'est l'histoire d'un mec ..."

Message  Marco le Jeu 10 Déc - 23:07

Ben oui ! Si tu regardes la calandre, tu vas voir la misère qu'elle a pris contre le platane de la mairie.
La misère, j'te dis !

ça a commencé vendredi dernier, justement chez Nénesse. Dans le bar, pour une fois y avait pas les bikers qui étaient à une concentre de Harley à Barcelone ni les chasseurs qui avaient eux un loto avec le troisième âge à ... Laplume ! Tu le crois ?

Juste les deux rastas puant le chacal mouillé accoudés au comptoir, avec six bières dans le cornet, à refaire le monde à leur façon un peu décalée.
A huit heures pétantes, l'équipe des ados en folie, soit la fine fleur de Lacaroumieux, arrivent et garent leurs cyclos, pardon, leurs meules de compète tapées comme des vieilles p... heuuu ... vraiment bien préparées.
Un panaché pour tous ! Soyons fous les mecs !
L'ambiance est festive et Nénesse est f*utrement content que les jeunes lui sauvent la soirée. Le PMU aurait été trop triste sans ces sacrés minots et leur gueule infernale.

Soudain, gros vacarme sur la place ! Un essaim de bourdons se rapproche du café dans un bruit infernal de crécelles pétaradantes.
Une odeur d'huile et de gaz brûlés envahit l'antre de Nénesse mais personne ne tousse une seule fois. On est des hommes par ici ! Et on connait la mécanique, ouaip !
Mais les jeunes sont tous figés comme des statues de sel, pâles commes les cires du musée Grévin car ils ont compris le message sonore : l'ennemi est là, tout près ! Ils le sentent.

Et oui ! La porte monumentale du bar s'ouvre à la volée sur la bande maudite des jeunes punks of Laplume OQ comme ils aiment à se nommer.
Des punks, ça ? Tu parles Charles ! Des p*tains de petits bourges qui font chi*r grave !
En plus ces p'tits c*ns viennent la ramener jusque chez nous.

Là faut avouer que les lacaroumoisins poussent un peu loin le bouchon, voire la poignée de gaz !
Ils sont aussi jeunes et c*ns que leurs ennemis jurés mais on les aime par ici, parce-que d'abord ils renforcent la fabuleuse équipe première de rugby quand ces abrutis de séniors sont encore cuités à mort le dimanche après-midi, alors ...

"Qu'est-ce que vous venez f*utre ici bande de glaires ? Rentrez chez vous, bourgeois de m*rde !!!"
Les laplumois accusent le coup devant cette attaque à froid d'une rare virulence.
D'habitude, y avait quand même un round d'observation dans un silence de mort, tout en sirotant sa conso, avant que la baston tant attendue ne démarre. Soit aux poings, à l'ancienne, soit sur la route et là c'était vraiment réussi pour tout le monde, quoi.

"On est venus fumer le fion aux p'tites fiottes que se panachent la gueule au lieu d'apprendre à tourner !!!"
Alors là, une réponse cinglante aussi grandiose que celle-là, il faudrait la graver dans le marbre songea Nénesse avec la tendresse bourrue du vieux biker qui sommeille en lui.
Comment la soirée allait-elle tourner ? Le moindre signe mal interprêté et c'était la bagarre, intéressante certes, mais incomplète sur le plan réthorique.
Le temps se figea et l'incertitude devint la compagne langoureuse des hôtes du bar à Nénesse ...

Marco

Nombre de messages : 4254
Localisation : Gascogne
Date d'inscription : 01/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "C'est l'histoire d'un mec ..."

Message  vicente le Jeu 10 Déc - 23:18

La suite! La suite!! La suite!!!! cheers

vicente

Nombre de messages : 516
Age : 45
Date d'inscription : 16/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: "C'est l'histoire d'un mec ..."

Message  Marco le Jeu 10 Déc - 23:21

Wink


Dernière édition par Marco le Mar 9 Mar - 10:34, édité 1 fois

Marco

Nombre de messages : 4254
Localisation : Gascogne
Date d'inscription : 01/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "C'est l'histoire d'un mec ..."

Message  Marco le Jeu 10 Déc - 23:58

Une inspiration, un air narquois : allait-il être mal interprêté ?
Cette fois, non, pour le plus grand bonheur de tous les protagonistes à la mèche rebelle et à l'acnée prononcée.

Lulu la bougie, il en claquait une par semaine en moyenne, ci-devant plus jeune chef de la bande laplumoise, eut un mouvement de menton en direction de la sortie et il fit des ronds dans l'air avec son index qui ramollit les coucougnettes de nos fringuants lacaroumoisins.
Ceux-ci avaient compris l'invitation qui leur pendait au nez depuis le défi, stupide il faut bien le reconnaître, lancé par cet idiot de Fred.

Quoi ? Quelle sorte de défi ? Du type à te faire au froc rien que d'y penser.
Une sorte de version pedzouille des courses de dirt track américaines mâtinées de grass-track anglais.

Marco

Nombre de messages : 4254
Localisation : Gascogne
Date d'inscription : 01/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "C'est l'histoire d'un mec ..."

Message  Ritonus84 le Ven 11 Déc - 11:03

C'est tout ? Elles sont toujours trop courtes tes histoires ! Et la baston alors ?

Ritonus84

Nombre de messages : 1354
Age : 32
Localisation : Sorgues (84)
Date d'inscription : 07/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Une baston villageoise !

Message  Marco le Sam 12 Déc - 19:53

Lulu la bougie sortit le premier suivi de près de Johnny et ses ray ban, de Jack Rotten, The fly dit l'américain, Bruno d'Agen, JeanPhi cel' le grand échalas, Van Alain, le Cuistot et Zoobby avec ses cul-de-bouteille de lunettes.
Tous avec un casque bol bardé d'autocollants car les intégraux et les jets c'est fait pour les tapettes, nom mais !

Les jeunes lacaroumoisins liquides autour d'un Fred qui n'en menait pas large restaient figés le regard vide en direction de l'antre du diable, c'est-à-dire la sortie. Il faut dire qu'ils ne savaient que trop bien ce qui les attendait dehors.
Une horde affamée de missiles sur leurs 51 'tobek tapées jusqu'au fond du moindre transfert avec des carbus italiens gros comme des buses et des pots tout droit sortis d'un GP 50 cm3. La grosse misère ! Il allait y avoir du sang sur la place Saint Marc et cette perspective les effrayait réellement.

"Ho, les tafioles, vous prenez racine ou vous allez leur botter le fion à ces m*rdeux ?!"
L'interpellation plus que virile de Nénesse eut le résultat d'un Whisky sifflé cul sec. Fred, une braise dans le falzard jaillit dehors comme une fusée sur orbite. Hervé le bouchon le suivit comme son ombre, accompagné de Jeannot le tromblon, de Riton le gros gaz, Rick l'anguille et Popaul le magnifique.
Dehors, un crachin venimeux les accueillit dans une nuit sombre comme une bouteille d'encre. Seuls les réverbères de la place tentaient vainement d'éclairer la future scène du crime d'un halo blafard digne d'un mauvais roman policier.

Les enfoirés de laplumois faisaient déjà chauffer leurs tromblons à grand coups de gaz rageurs qui ne laissaient aucun doute sur leurs intentions belliqueuses. Des volutes de synthèse les enveloppaient comme la promesse d'une guerre sans merci où de prisonnier il ne serait question !
Les cannes légèrement flageolantes, les lacaroumoisins mirent machinalement leurs intégraux Bayard et démarrèrent leurs 103 peug' dans un ballet de poussette digne d'un grand prix de tasses.
Pour se donner du courage, ils dégorgèrent à leur tour leurs transferts à coup de gaz vifs et précis.
Le regard goguenard de leurs ennemis jurés les aiguillonna soudain et la peur initiale céda aussitôt le place à la plus belle fureur qu'ils n'aient jamais ressentie dans leur courte vie : ça allait saigner, ça c'était plus que sûr !

Lulu surprit tout son monde en démarrant sur les chapeaux de roue en lâchant brutalement son embrayage d'un coup de pied occulte dont il avait le secret.
Le 51 bondit tel le félin de la mère Lebranchu, un gros chat noir émasculé par une bataille homérique, mais ceci est une autre histoire.
Il entama les premiers mètres en testant l'adhérence des pavés mouillés légèrement boueux en surface de l'anneau de la place et il en conclut bientôt que la soirée allait être sanglante ... pour tous !!!
Du strike il allait y avoir et à chaque tour de place !


Dernière édition par Marco le Mar 15 Déc - 23:12, édité 1 fois

Marco

Nombre de messages : 4254
Localisation : Gascogne
Date d'inscription : 01/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Le tourniquet de Saint Marc

Message  Marco le Sam 12 Déc - 20:36

La meute de moustiques en folie se jeta sur les traces de Lulu dans le désordre et la place fut aussitôt envahie par un vrombissement monstrueux répercuté par les murs de pierre des façades des bâtisses ceinturant l'anneau.
Van Alain trouva le meilleur angle et fit un extérieur superbe de précision à son chef de file qu'il frôla de son bol, tout occupé à contrôler la dérive de son Michelin Rapido légèrement dégonflé pour trouver un peu d'adhérence sur ce sol pourri.
Riton avait déjà pris son aspi et s'accrochait à ses basques comme un morpion à une ... bref parfaitement sur un plan strictement technique !

A l'arrière, le premier strike se produisit entraînant The fly, Bruno et Zoobby qui décidèrent de régler sur le champ leur différend à l'ancienne à grands coups de poings dans la tronche, oubliant par là même qu'ils étaient dans le même camp quelques secondes plus tôt !
Les autres lascars les laissèrent à leur triste sort car, comme le disaient les Romains "Vae victis", malheur aux vaincus !
Rick, de son côté s'employait à justifier son surnom de l'anguille en se faufilant avec une dextérité surnaturelle au milieu du peloton de furieux et en grignotant des places chèrement acquises sur le pavé luisant.
Le premier tour bouclé, le paquet se présenta en meute, ou lycée de Versailles face au bar de Nénesse. Ce dernier avait sorti l'artillerie lourde avec son boitier allemand Zeiss et il commençait déjà à immortaliser la baston par des flashes éblouissants.
On allait se poiler dur devant les photos expressives qu'il développerait dans l'arrière-cuisine de son bar, transformé pour l'occasion en labo-photo dernier cri.

Soudain, on vit Jack et Jeannot, ennemis ce soir, mais qui s'entrainaient ensemble en cachette des autres félés, tenter un contrebraquage qu'ils avaient mis ensemble au point dans le pré du père François, après, il faut bien le dire, force gamelles dont leurs chevilles en particulier portaient encore les douloureux stigmates.
On vit la 'tobek et la Peug' prendre de la gite dans un synchronisme parfait, les roues arrières patinant de conserve dans une dérive maitrisée qui rendit les autres participants verts de jalousie. Mais qui c'est les plus forts évidemment c'est les verts ! Alors quand on vit les deux roues décrocher et les deux meules se coucher dans un ensemble parfait pour une interminable glissade, un rictus méchant barra la bouche des survivants.
Par pour longtemps ! Cet idiot de Bruno, trop fier pour abdiquer, avait enfourché sa pétoire et s'était mis en tête de raccrocher le wagon au passage. Il aurait réussi dans son entreprise s'il n'avait pas été trop gourmand en coupant la trajectoire des premiers. Johnny le découpa proprement et Popaul sauta par dessus les deux meules en vrac sans comprendre par quel miracle il avait bien pu rester sur ses deux roues.

Hervé le bouchon avait maintenant pris la tête du groupe malgré sa prudence légendaire qui lui faisait préparer sa meule dans les moindres détails. N'était-ce pas Fred en personne qui lui avait dit qu'il n'oublierait jamais rien, surtout pas le bouchon d'huile ... de synthèse ?!
Et bien si ! Un bruit de crécelle monta du fin fond de son moteur annonçant sa très grande faute sous la forme d'un blocage de roue arrière définitif provocant le plus beau tête à queue que la place de Lacaroumieux ait jamais vu jusqu'à nos jours, c'est dire !

Mais qui sortit du bar pour se mêler de ce qui ne les regardait pas ? Nos Rastas puants, bien sûr !
Le premier enfourcha sa vieille bleue rafistolée de partout et son compère se jeta sur la Vespa pourrie que lui avait prêté une vieille maîtresse dont il remplissait la solitude à ses heures perdues.
La course prenait des airs surréalistes et les tours s'enchaînaient sans que personne ne veuille lâcher le morceau. C'était un festival de gamelles toutes plus réjouissantes les unes que les autres. Les artistes se relevaient prestement et réparaient rapidement leur choucane à grands coups de tatane pour évacuer le trop-plein d'adrénaline puis ils repartaient hardiment au combat, pissant un peu le sang au passage mais ne se rendant compte de rien dans le feu de l'action.


Dernière édition par Marco le Mar 15 Déc - 23:13, édité 1 fois

Marco

Nombre de messages : 4254
Localisation : Gascogne
Date d'inscription : 01/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

L'arrivée de la cavalerie

Message  Marco le Sam 12 Déc - 21:59

Deux heures déjà que les ados en folie se doublaient et se redoublaient, tombaient, se relevaient, retombaient, recommençaient avec une détermination sans faille. Personne ne voulait lâcher le morceau et tous avaient fini par acquérir une science de la glisse qui faisait visiblement l'admiration de Nénesse qui ne savait plus où donner de la focale.
Les deux rastas, après de belles bûches qui leur avait lacéré le fut', avaient décidé avec un a-propos forçant l'admiration d'aller chercher la nourrice du père Van Houten, parce-qu'il se levait tôt, pleine de supercarburant et il faisaient le mélange avec de la synthèse Castrol qui te cramait les poumons mais qui sentait si bon pour les narines des puristes.

Les zozos venaient tour à tour se ravitailler comme ils l'avaient lu dans Moto coincoin au sujet du célébrissime Bol d'or. L'endurance de Lacaroumieux était née !
Enfin ... mort-née devrait-on plutôt dire, car les habitants, excédés par le vacarme, carillonnaient au téléphone à la gendarmerie depuis une bonne heure, importunant nos braves pandores dans ce qu'ils avaient de plus sacré pour resserrer les liens professionnels, j'ai nommé l'apéritif.
Un nectar jaune aux propriétés relaxantes du meilleur goût, accompagné comme il se doit d'arachides exotiques saupoudrées d'une solution saline et solide. Quelques amuse-bouches maisons et un peu de cette délicieuse charcuterie que d'aucuns nomment saucisson sec méritaient cette trêve quasi-religieuse du vendredi soir, gâchée par ce p*tain de b*rdel de m*rde de sal*perie de chi*tte de bigo qui n'arrêtait pas de beugler !!!

La mort dans l'âme, les agents de la force publique durent se résoudre à prendre le panier à salade pour faire respecter l'autorité dans ce village maudit à nul autre pareil.
Lorsque l'estafette Renault déboucha sur la place, elle freina précipitamment, évitant de justesse un exocet à deux roues dont le cavalier se retourna pour gratifier ses occupants d'un magnifique doigt d'honneur, véritable prouesse technique dans ces conditions de course !
Nos représentants de l'ordre, abasourdis par un tel affront à leur autorité, sentirent la brûlure de la colère monter à leur tête qui devait déjà gérer les deux grammes passés. Là, ç'en était trop pour eux ! Oubliant toute raison, l'estafette s'engagea dans une course-poursuite grotesque mais hilarante pour les spectateurs prudemment amassés sous les arcades des cornières de la place.

Un tour de poursuite plus tard, on ne savait plus qui courait après qui. Dans le panier à salade, l'excitation était à son comble et le brigadier avait promis, assez imprudemment il faut bien le reconnaître, une bonne bouteille de Buzet cuvée Napoléon au chauffeur si celui-ci parvenait à coincer le petit c*n qui les avait insultés.
L'estafette faisait des embardées fort dangereuses à droites et à gauche au beau milieu d'un essaim de frelons en furie qui ne lâchait désormais plus rien.
Le deuxième tour vit la technique du gendarme se mettre en place au point qu'il s'enhardit et accéléra plus fort. Funeste erreur !

A l'amorce du troisième tour, l'estafette accéléra brutalement pour dépasser et coincer enfin cette mob ridicule qui la narguait avec impudence.
Mais au lieu de doubler la bécane, la fourgonnette perdit brusquement l'adhérence du train avant et entama aussitôt un magnifique tout-droit vers ... l'entrée de la mairie ! Cinq paires d'yeux exorbités par l'effroi virent défiler les derniers mètres les séparant de la porte-fenêtre de l'entrée de l'édifice public dans un ralenti parfait. Impact imminent !
Mais dans un réflexe désespéré, le conducteur saisit le frein à main qu'il serra à bloc et il donna un coup de volant décisif qui déporta l'estafette droit sur un réverbère en fonte. Le choc frontal fut brutal et l'avant de la fourgonnette se replia autour du poteau tout en le couchant amoureusement tel l'expert en judo qui accompagne la chute de son adversaire.
Un panache de vapeur envahit le lieu du sinistre devant l'assemblée stupéfaite.

Nénesse décida de prendre les choses en main car il savait par expérience qu'il ne fallait pas laisser aux pandores le temps de reprendre leurs esprits, fussent-ils embrumés par des boissons paradisiaques !
Il saisit sa batte de base-ball, accrochée au dessus de la glace de son comptoir. Un objet historique signé de Joe Di maggio himself, à l'époque où il fréquentait Marylin Monroe, excusez du peu !
Il se jeta sur la place et fit des moulinets explicites avec son gourdin improvisé pour faire comprendre aux minots qu'il était temps de quitter les lieux et déguerpir loin ... très loin.
La meute, comme mue par une force surnaturelle, s'engouffra dans la ruelle noire du pendu de Saint Jean et disparut sur la route de Laplume tout en continuant sa baston dans les virages en lacet qui dégoulinaient de l'ancienne forteresse médiévale qui constituait jadis le village de Lacaroumieux.
Baston un jour, baston toujours ! On n'en finirait décidément jamais entre le nord et le sud !

Marco

Nombre de messages : 4254
Localisation : Gascogne
Date d'inscription : 01/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "C'est l'histoire d'un mec ..."

Message  Marco le Sam 12 Déc - 22:02

cheers


Dernière édition par Marco le Mar 9 Mar - 10:35, édité 1 fois

Marco

Nombre de messages : 4254
Localisation : Gascogne
Date d'inscription : 01/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "C'est l'histoire d'un mec ..."

Message  brev vapeur le Sam 12 Déc - 23:01

ben mon gars quelle lyrisme , me v'la revenu en arrière du temps ou je crevait les tympans ( et les miens avec le recul ) avec ma cazenave a moteur minarelli p6 , avec laquelle dans les virage osés telle un jockey je ne posait pas mes fesses sur la selle pour ne pas recevoir les coup de pied au cul dispensé par mes " suspensions d'origine " bref des ressorts

brev vapeur

Nombre de messages : 640
Localisation : saint brévin les pins 44
Date d'inscription : 12/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: "C'est l'histoire d'un mec ..."

Message  francisou le Sam 12 Déc - 23:25

Marco a écrit:Alors, mes bilouts ... elle est comment celle-là ? Rolling Eyes



Ca resemble à su S.A.S façon Joe Bar

lol! lol! lol!

francisou

Nombre de messages : 145
Date d'inscription : 25/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "C'est l'histoire d'un mec ..."

Message  brev vapeur le Dim 13 Déc - 1:05

ouaie !!! avec moins de chevaux entre les roues

le joe bar surtout l'estafette avec les flics au teint viticole

brev vapeur

Nombre de messages : 640
Localisation : saint brévin les pins 44
Date d'inscription : 12/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: "C'est l'histoire d'un mec ..."

Message  toby64 le Dim 13 Déc - 1:09

Impressionnant, quand tu te lances, ca s'arrête plus !
Je suis incapable d'aligner autant de ligne a la suite .
Comme je te l'avais deja dit, tu devrais coucher ca sous forme de BD ou de nouvelle a diffuser dans un canard moto, voir moto ancienne !!

toby64

Nombre de messages : 721
Age : 54
Localisation : Pau 64
Date d'inscription : 17/09/2009

http://f5jgk.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: "C'est l'histoire d'un mec ..."

Message  humaniste31 le Dim 13 Déc - 12:58

C'est bon ! C'est frais ! Ça vient du cru !
Encore mon cher Coyotte, j'en re-veux !!!

humaniste31

Nombre de messages : 424
Age : 50
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 20/12/2008

http://www.marchemondiale.fr/

Revenir en haut Aller en bas

"I had a dream ..."

Message  Marco le Lun 14 Déc - 1:16

Sleep


Dernière édition par Marco le Mar 9 Mar - 10:36, édité 1 fois

Marco

Nombre de messages : 4254
Localisation : Gascogne
Date d'inscription : 01/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "C'est l'histoire d'un mec ..."

Message  Ritonus84 le Lun 14 Déc - 13:22

Eh ben ! On peut dire que tu t'es déchiré encore une fois ! cheers
T'as réussi à récupérer des photos de Nénesse ? Wink

Ritonus84

Nombre de messages : 1354
Age : 32
Localisation : Sorgues (84)
Date d'inscription : 07/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "C'est l'histoire d'un mec ..."

Message  Marco le Mar 15 Déc - 2:35

Very Happy


Dernière édition par Marco le Mar 9 Mar - 10:37, édité 1 fois

Marco

Nombre de messages : 4254
Localisation : Gascogne
Date d'inscription : 01/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "C'est l'histoire d'un mec ..."

Message  Ritonus84 le Mar 15 Déc - 11:34

Et tu l'as prévu pour quand cette prochaine histoire ?
Parce que là depuis hier chui un peu en manque ... Wink

Ritonus84

Nombre de messages : 1354
Age : 32
Localisation : Sorgues (84)
Date d'inscription : 07/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "C'est l'histoire d'un mec ..."

Message  Marco le Mar 15 Déc - 11:51

pale


Dernière édition par Marco le Mar 9 Mar - 10:38, édité 1 fois

Marco

Nombre de messages : 4254
Localisation : Gascogne
Date d'inscription : 01/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "C'est l'histoire d'un mec ..."

Message  Ritonus84 le Mar 15 Déc - 13:25

Ben désolé mon Marco , ma dernière histoire était plus portée sur mon changement d'embrayage dans le salon que sur les balades mais j'ai été un peu pris par le temps donc il a fallut que j'abrège . C'est dommage car il y avait matière vu que dimanche c'était ultra boueux donc ultra glissant , surtout avec mes pneu de m**de !
Mais bon , je tacherai de me ratraper la prochaine fois , promis !

Ritonus84

Nombre de messages : 1354
Age : 32
Localisation : Sorgues (84)
Date d'inscription : 07/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "C'est l'histoire d'un mec ..."

Message  Marco le Mar 15 Déc - 17:05

Wink


Dernière édition par Marco le Mar 9 Mar - 10:38, édité 1 fois

Marco

Nombre de messages : 4254
Localisation : Gascogne
Date d'inscription : 01/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "C'est l'histoire d'un mec ..."

Message  Ritonus84 le Mar 15 Déc - 17:08

Pas du tout , en plus d'être trails , mes pneus sont TRES usés !
Une aprem de freestyle ! Perdre l'arrière c'est pas trop grave mais l'avant sur une réception de bosse ... geek

Ritonus84

Nombre de messages : 1354
Age : 32
Localisation : Sorgues (84)
Date d'inscription : 07/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "C'est l'histoire d'un mec ..."

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 1:09


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum